Motivations et interrogations du collectif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Motivations et interrogations du collectif

Message  Collectif Podo le Mar 11 Mar - 23:42

Les Motivations/interrogations du collectif :

1. Les soins :
Actuellement, si on lit la convention (art 1.7.), il ne sera pas permis de faire des dépassements d’honoraires sur l’AMP sauf a titre exceptionnel.
Il est vrai que certaines CPAM (Ille-et-vilaine pour les autres CPAM merci de nous communiquer le département) ont bien reçu une circulaire de l’UNCAM nous permettant de continuer le dépassement comme il est fait actuellement, MAIS A TITRE OFFICIEUX, aucune caisse ne veut mettre pas écrit qu’il nous est possible de le faire systématiquement.
En effet, seul un avenant à cette convention le permettrait … Le Collectif veut cet avenant.

2. les semelles :
Elles ne sont pas prises en compte dans la convention, on peut être déconventionné et continué a être remboursé pour les semelles .La FNP désire qu’elles soit prises en compte sans que le tarif de convention devienne un tarif opposable … le collectif l’appuie en ce sens et désire même aller plus loin en ayant un remboursement plus important au moins égale aux OP4 (27.34*2) pour les semelles thermoformées.

3. La télétransmission :
La FNP nous dit qu’il ne sera pas obligatoire de télétransmettre si nous signons, quand on lit la convention on y voit le contraire (1.5) :
« Tout pédicure podologue adhérant à la présente convention s’engage à proposer à terme le service de la télétransmission des feuilles de soins aux assurés sociaux.(…)
Les parties signataires conviennent de faire progresser de manière significative le taux de télétransmission des feuilles de soins électroniques d’ici le terme de la convention. Ils s’engagent sur une progression annuelle du taux de télétransmission, avec pour objectif d’atteindre à terme un taux de télétransmission de l’ordre de 85 %. » Alors ? Qui doit on croire ?

4. Le pied diabétique :
C’est une très bonne chose que le pied diabétique soit pris en charge par la sécurité sociale, même si l’on regrette le faible tarif de convention. En effet vu le plateau technique nécessaire à la bonne pratique de ces soins, au temps qu’il faut passer, et aux risques encourus, le tarif semble faible.
Le plus aberrant est de faire passer cela pour un traitement préventif alors que les diabétiques grade II et III en sont au stade curatif la plus part du temps .Il serait bon de faire rentrer les grade I dans cette convention afin d’avoir un réel impacte sur la santé de leur pieds.

5. Les prescriptions :
Nous avons le droit de prescrire non ? Pourquoi rien n’aborde ce sujet dans la convention ?

6. Les Charges :
Sans doute un des points les plus important .L’augmentation des cotisations maladie même lissées sur 3 ans représentent une augmentation colossale de nos charges .On nous dit que c’est normal puisque le précédent calcul ne prenait en compte que le revenu conventionné .Cela n’était il pas NOTRE spécificité en contre partie du TRES faible remboursement des soins ?


Cette liste n’est pas exhaustive, elle met seulement quelques points de la convention en relief.

Le but du collectif est, je le rappel, d’avoir des réponses précises à toutes ces questions et d’autres encore…
Nous ne sommes ni contre ni avec les syndicats/fédé/ordre, nous désirons rester indépendant et surtout nous désirons de la transparence.

Aujourd’hui on remet en cause notre outil de travail et notre façon de travailler, très bien, il était temps, mais alors … n’est ce pas le bon moment pour se manifester ? N’est ce pas le bon moment pour montrer au gouvernement que les podos aussi peuvent se faire entendre et gronder lorsque cela est nécessaire ?

Cette convention remet tout à plat , profitons en pour la rendre DES MAINTENANT adaptée a notre profession .n’attendons pas que les problèmes se posent pour renégocier une convention qui ne nous plait pas avant même de la signer .

Aujourd’hui la convention est signée entre le praticien et sa CPAM local (qui a un fonctionnement différent de la CPAM voisine , les praticiens auront-ils tous le même traitement vis-à-vis des CPAM en fonction de leur lieu d’exercice ?) ; si la CPAM décide d’appliquer à la lettre cette convention ,nous ne pourrons pas resté conventionné ; cette convention menace directement notre outil de travail .

Ce que nous voulons ce sont des garanties nous permettant de continuer à exercer notre profession (chèrement acquise) en toute quiétude et de façon pérenne afin de continuer à faire vivre nos familles .

Bref trop de questions et pas assez de réponses…
Mobilisons nous pour changer cela.

Le Collectif.

Collectif Podo

Messages : 35
Date d'inscription : 09/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum