Droit de réponse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

démocratie et liberté

Message  Rahat Loukoum le Jeu 1 Mai - 21:35

Mille excuses ! Je voulais dire, monsieur Decool !

Rahat Loukoum

Messages : 6
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

démocratie et liberté

Message  Rahat Loukoum le Jeu 1 Mai - 21:32

Monsieur l'administrateur,

Je vous demande instamment de ne pas rayer de vos listes monsieur Pansiot.
Même si nous n'avons pas les mêmes idées et je dirai surtout si nous n'avons pas les mêmes idées, la liberté d'expression prévaut !
Il n'y a que comme cela que les choses évolueront pour nous, podologues.

Confraternellement

Rahat Loukoum

Messages : 6
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Droit de réponse

Message  decool le Jeu 1 Mai - 19:11

Je maitrise tout à fait la portée des mots que j'emploie !

Vous me prêtez une pensée qui n'est pas mienne et en aucun cas je ne vous autorise à la détourner.

Vos propos à mon égard sont diffamatoires et je ne saurais laisser exprimer de telles absurditées !

Devant une telle réaction et afin de ne pas affecter plus votre pensée paranoïaque , je vous saurais gré de me rayer de votre liste d'adhérents.

Je souhaite que mes confréres podologues n'aient pas à subir votre étroitesse d'esprit.

decool

Messages : 4
Date d'inscription : 11/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Droit de réponse

Message  Administrateur le Jeu 1 Mai - 16:08

Monsieur decool,

La définition que vous donnez de l'invective est tout à fait correcte. Je prends donc bonne note de votre observation.

Cependant je me permets de vous faire remarquer que lorsque s'adressant à votre interlocuteur, que vous ne connaissez nullement, vous vous permettez d'affirmer qu'il est indigeste, il ne faut pas vous étonner que cette personne se sente offensée.
Or il se trouve que des propos offensants, c'est à dire qui affectent l'honneur ou la dignité, se définissent aussi par un autre mot : l'injure.
La brutalité (parceque rien ne les justifie) offensante de ces propos dénote également une forme de violence morale, même si vous ne maîtrisez pas la portée des mots que vous employez.

En conséquence en décrivant les sentiments induits par les termes utilisés dans vos textes nous retrouvons bien un caractère à la fois de violence et d'injure correspondant totalement à la définition de l'invective telle que vous la donnez vous-même.
Je persiste donc à maintienir ce mot que je considère avoir employé à bon escient.

D'autre part je note également que vous me suggerez de vérifier ma diélectique. Je suppose que vous vouliez plutôt utiliser le mot dialectique qui définit en particulier un ensemble de moyens permettant dans une discussion de démontrer ou de réfuter une proposition.
Si tel est le cas, il ne s'agit pas du bon terme à utiliser.
En effet je suppose que vous souhaitiez m'inviter à regarder du côté de la sémantique qui concerne l'étude et la signification des mots (signes) d'une langue.
Et là je ne puis que vous retourner la suggestion.

En conclusion, je considère, comme je l'avais subodoré, que votre maladroite intervention n'est pas innocente et qu'elle vise essentiellement à compromettre le débat d'idées qui s'est ouvert sur ce forum et qui semble vous contrarier au simple fait qu'il n'est pas en accord avec les positions du syndicat qui represente la profession.
Je veux croire que votre démarche est tout à fait personnelle et qu'elle n'engage en rien la responsabilité du syndicat dont vous défendez la cause. Mais ce faisant je voudrais vous faire aimablement remarquer que vos interventions risquent fort d'avoir un effet contre-productif.

Ce forum n'est nullement un champ de bataille ni un lieu d'invectives, j'espère que vous en conviendrez et que vos prochaines interventions seront plus constructives.

L'administrateur.


Dernière édition par Administrateur le Jeu 1 Mai - 19:13, édité 1 fois

Administrateur
Admin

Messages : 13
Date d'inscription : 03/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://podologie.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Droit de réponse

Message  decool le Jeu 1 Mai - 13:15

pour mémoire une invective est une parole violente et injurieuse .(définition exacte ).
vos propos n'ont absolument aucune substance . alors a l'avenir vérifiez votre dielectique .merci study

decool

Messages : 4
Date d'inscription : 11/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Droit de réponse

Message  decool le Jeu 1 Mai - 12:58

désolé si j'ai heurté mais c'etait de l'humour ,car je trouvais que justement les propos de cette personne etaient peu élogieux pour le syndicat qui nous représente .
je ne vois pas a quel titre j'aurais pu etre censuré .

decool

Messages : 4
Date d'inscription : 11/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Droit de réponse

Message  Administrateur le Jeu 1 Mai - 10:03

Em ma qualité d'administrateur de ce forum, je me dois d'intervenir et de réagir face aux derniers propos tenus sur ce forum.
Je cherche à maintenir un espace d'expression digne et responsable afin qu'un échange de points de vues, si divers soient-ils, puisse avoir lieu.
Les dernières interventions auxquelles je réponds sont loin de correspondre aux critères que j'évoque.

Dans ces conditions j'ai plusieurs moyens à ma disposition et celui notamment d'éliminer tout texte et tout membre qui ne respecterait pas les termes de la plus élémentaire courtoisie.

Mais en l'occurence j'ai choisi, dans un premier temps, de laisser la trace de ces interventions afin que quiconque puisse mesurer la hauteur du contenu des messages.

Et si certains de leurs signataires sont investis de responsabilités professionnelles ce sont en fait les structures professionnelles auxquelles ils appartiennent qui sont indirectement mises en difficulté.

Pour ma part j'ai demandé directement à Rahat Loukoum de de pas réagir à ces invectives car je pense qu'elles visent essentiellement à être provocatrices afin de perturber la bonne tenue de ce forum.

Le débat doit avoir lieu sur le terrain des idées et non sur celui des personnes.

Je sais que mon message sera compris par les membres de ce forum qui, dans leur immense majorité, souhaitent exprimer simplement et sincèrement leurs préoccupations du moment.

Restons vigilants,

L'administrateur

Administrateur
Admin

Messages : 13
Date d'inscription : 03/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://podologie.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Droit de réponse

Message  decool le Mer 30 Avr - 20:51

Rahat Loukoum a écrit:Vous venez donner des leçons, et injurier vos confrères et vous voulez qu'on vous dises merci ?
Du grand n'importe quoi !
loukoum vous me paraissez aussi indigeste que la patisserie du meme nom !

decool

Messages : 4
Date d'inscription : 11/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Droit de réponse

Message  Rahat Loukoum le Lun 28 Avr - 23:02

Vous venez donner des leçons, et injurier vos confrères et vous voulez qu'on vous dises merci ?
Du grand n'importe quoi !

Rahat Loukoum

Messages : 6
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Droit de réponse

Message  Pansiot le Lun 28 Avr - 22:35

...et tout le monde me dit: tu vas dans les forums? Mais tu vas te faire descendre!c'est au couteau qu'ils s'étripent, je crois bien qu'ils avaient raison, dommage je commençais à trouver ça interessant.
vous devez vraiment en baver , pour être remontée comme ça.
tout ce qui est outrancier est dérisoire.
AU revoir

Pansiot

Messages : 6
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Droit de réponse

Message  Rahat Loukoum le Lun 28 Avr - 21:42

Mes immenses lacunes...
Sachez que mes compétences dépassent et de loin ce que vous laissez entendre. Je ne mets pas en doute vos capacités de professionnel alors surtout ne vous donnez pas le droit de me rabaisser dans mon exercice de podologue.
Vous vous prenez pour qui ? Quel dédain, quel mépris !
Diplômée a à peine 21 ans, parce que cela a toujours un vrai choix professionnel, dans les 5 premiers de la promotion 2006 au niveau nationale, je n'ai cessé d'être à l'écoute des moindres changements de notre discipline, toujours à l'avant-garde en matière d'installation, toujours à investir et réinvestir, toujours à m'informer et à me former. Mais loin très loin des discours des syndicats parce que pour moi ils ont toujours sonné faux.
Pas besoin de monter sur vos grands chevaux, pas besoin de vouloir écraser avec vos grands mots, ils ne soigneront pas les grands maux de notre profession proche de l'agonie par la faute de votre syndicat.
Oui, je suis en colère mais pas surprise du tout, votre discours n'est que le reflet de ce que j'ai pu voir et entendre dans votre syndicat.
Mais pour qui vous prenez vous ! Redescendez donc un peu parmi nous, PODOLOGUES !
Non, décidément, je ne vous salut pas monsieur.

Rahat Loukoum

Messages : 6
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Droit de réponse

Message  Pansiot le Lun 28 Avr - 16:23

M l'Administrateur
la hauteur ou vous placez le débat vous honore et je vous en remercie.
Elle est cependant bien loin de l'échange que j'ai eu avec notre consoeur, débat qui malheureusement montre les immenses lacunes accumulées par notre profession en matiere de formation, d'investissement, de rencontres et confrontations d'idées , ce que je tente de développer au sein du syndicalisme, comme ds d'autres associations, mais c'est un autre ...débat.
confraternellement
P Pansiot

Pansiot

Messages : 6
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Droit de réponse

Message  Collectif Podo le Lun 28 Avr - 15:22

La réunion de samedi fut constructive , nous attendons d'avoir certains engagements pour faire un compte rendu clair et détaillé.
Dites vous qu'une option ferme à été retenue et qu'il faudra que tout le monde aille dans le même sens pour que cela aboutisse .
Plus d'info avant la fin de la semaine

Vincent.

Collectif Podo

Messages : 35
Date d'inscription : 09/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Droit de réponse

Message  Administrateur le Lun 28 Avr - 15:16

Monsieur Pansiot,

je vous remercie pour votre réponse qui replace le débat du pied du patient diabétique sous son aspect spécifiquement technique et professionnel.

Vous reppelez, à juste titre, q'un pied de diabétique gradé 2 ou 3, peut ne pas présenter de plaie sanguinolante et qu'une telle situation est largement majoritaire parmi la population concernée.

Mais la plupart du temps, et ce sont les termes et l'esprit de mon précédent message, lorsqu'un patient diabétique pousse la porte d'un cabinet c'est bien parcequ'il est en recherche d'un soutient, d'un soulagement face à une souffrance. Dans cette situation le risque de se trouver face à des plaies ou ulcérations plus ou moin importantes peut devenir moins exceptionnel.

vous reprochez à mon intervention l'inexactitude des propos tenus. J'ai donc relu ceux tenus par la FNP dans sa lettre ouverte à l'UNCAM publiée en début 2007 et dont je reproduis ici le premier paragraphe.

"Pied diabétique : l’UNCAM fait marche arrière !
Chez les personnes atteintes de diabète, les complications du pied (neuropathies entraînant les ulcérations) sont fréquentes et d’évolution souvent très graves. Leurs conséquences sont dramatiques puisque l’on déplore, chaque année, 15 000 amputations. Le dépistage du risque et la prise en charge des soins préventifs du pied pour les personnes atteintes de diabète chronique constituent des réponses appropriées."


Par ailleurs vous faites référence à ma méconnaissance des recommandations de l'HAS en la matière. Peut être avez vous raison.
Néanmoins, je vous renvoie au rapport de cette autorité, publié en juillet 2007 et intitulé "Séance de prévention des pieds chez le patient diabétique par le pédicure podologue".

Dans ce rapport, je relève la toute première phrase que vous trouverez ci après :

"Les lésions des pieds constituent une complication du diabète fréquente, grave et coûteuse"

et je poursuis par son développement un peu plus loin dans le rapport :

...La gravité des lésions des pieds chez le diabétique est soulignée par la fréquence des amputations des membres inférieurs. Plus de la moitié de celles-ci concernent les diabétiques, et le diabète en est de loin la première cause ; 85 % des amputations sont précédées d'une ulcération du pied (7), et 1 patient sur 5 présentant un ulcère du pied devra être amputé (5). La présence d’une callosité plantaire est hautement prédictive d’une ulcération (9). Dans le monde, une amputation des membres inférieurs est réalisée toutes les 30 secondes chez un patient diabétique (10). En France, selon les données de la base PMSI (Programme de médicalisation des systèmes d’information), des 15 353 personnes amputées en 2003, 7 955 (52 %) étaient diabétiques, soit une incidence en taux standardisé de 184/100 000 comparée à 13/100 000 dans la population non diabétique, correspondant à un risque multiplié par 14 (11). La plupart des amputations chez les diabétiques consistent avant tout en l'exérèse d'orteil ou d'une partie du pied (11). Le pronostic est sombre : le taux de survie des personnes amputées, 10 ans, est inférieur à 10 %, et la médiane de survie inférieure à deux ans et demi (12).

Jai l'impression, à la re-lecture de ces textes, que les propos tenus vont au delà de ceux que j'ai pu présenter dans ma précédente information.

S'agissant de la gradation je rapporte le texte suivant extrait de ce même rapport :

"Place du pédicure-podologue
Les 9 recommandations soit mentionnent le pédicure-podologue (5 recommandations), soit soulignent la nécessité d’une prise en charge par une équipe multidisciplinaire. D’après 4 recommandations qui précisent la place du pédicure-podologue, celui-ci est un acteur de l’équipe multidisciplinaire, impliqué dans la prise en charge préventive du patient diabétique.
L’évaluation du pied permet de grader le niveau de risque de celui-ci selon la classification suivante :
- grade 0 : pas de neuropathie sensitive ;
- grade 1 : neuropathie sensitive isolée ;
- grade 2 : neuropathie sensitive associée à une artériopathie des membres inférieurs et/ou à une déformation du pied ;
- grade 3 : antécédent d’ulcération ou d’amputation.
Le pédicure-podologue doit intervenir systématiquement à partir du grade 2, d’après 2 recommandations s’appuyant sur l’analyse de la littérature, dont 1 française."


D'une manière constante, tout au long de ce rapport , la HAS insiste sur le caractère multidisciplinaire de l'équipe à laquelle est affectée la prise en charge du pied du patient daibétique.
Les réseaux diabètes ont été imaginés pour répondre à ces cas pathologiques. Ces réseaux, comme vous le signalez, sont pluridisciplinaires en ce sens qu'ils comptent en leur sein, outre des pédicures-podologues, des infirmiers ou infirmières, des diéteticiens ou diététiciennes, des diabétologues et autres spécialtiés médicales et des médecins généralistes.
C'est bien sûr la particularité de la pathologie qui conduit à rassembler ces disciplines autour du pied du patient diabétique.
Mais c'est aussi cette absence pluralité qui fait que la sécurité et l'efficacité des réseaux diabète pourront ne pas se retrouver dans le cabinet du praticien confronté seul à la gravité d'une pathologie qui peut le dépasser.

C'est tout simplement le fait d'envisager de rencontrer de telles circonstances qui fait que de nombreux pédicures-podologues s'interrogent au regard de leur formation initiale et de la pratique quotidienne de leur exercice depuis de nombreuses années.

Comment, d'un simple trait de plume est-il posible de modifier, voire d'imposer, les conditions d'exercice d'une profession sans qu'elle soit réellement formée et que la règlementation ne soit, au pralable, adaptée à la nouvelle situation ?

Comment l'exigence de sécurité, apportée par la multidisciplinarité aux réseaux diabètes, trouve-t-elle son expression au sein du cabinet du pédicure-podologue?

Ce sont toutes ces interrogations, toute cette inquiétude, qui se manifestent au travers des textes publiés sur ce forum.

Plutôt que de dénigrer cette attitude ne serait-il pas préférable de fournir des réponses claires et satisfaisantes permettant de lever ces interrogations et ces inquiétudes ?
La simple déclaration de fausseté ou d'inexactitude des propos n'est ni suffisante ni satisfaisante.

Je vous remercie également de bien vouloir reconnaître que la sincérité est bien une valeur, une caractéristique des interventions publiées sur ce forum.
C'est effectivement une préoccupation première que d'ouvrir un débat sincère et, si possible, constructif.

Ce forum n'est pas un lieu d'interdits et il est même souhaitable que toutes les sensibilités puissent s'y exprimer dans la mesure ou la courtoisie reste de mise. C'est à mon sens la seule façon de tendre vers une harmonisation des points de vue.

S'il y a sincérité il ne peut pas y avoir de désinformation, mais seulement l'expression d'une inquiétude qui peut ne pas être fondée. Et si tel est le cas il convient alors simplement et valablement de lever les doutes exprimés.

Dans ces conditions se pose la question de l'avenir professionnel et des moyens à employer pour convaincre et rapprocher et faire converger les perspectives d'évolution.

C'est tout le chemin qu'il reste à parcourir.

L'administrateur


Dernière édition par Administrateur le Lun 28 Avr - 15:35, édité 2 fois

Administrateur
Admin

Messages : 13
Date d'inscription : 03/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://podologie.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Droit de réponse

Message  AGNES FOUILLET le Lun 28 Avr - 12:31

je suis désolée de lire ces invectives; l'heure est à la construction, à la défense! C'est une grave erreur d'avoir signé, à la va-vite,entre les deux fêtes de fin d'année, cette convention qui aurait mérité plus d'attention, au moins une relecture pour corriger des phrases contradictoire et un fond qui , loin de rehausser la profession(comme il a été dit)a un but inavoué.Maintenant: C'EST FAIT!!!! Il s'agit de se rassembler, d'être solidaires pour avoir le poids nécessaire à une renégociation(pour l'instant à 75.... Sad )j'attends avec impatience de savoir ce qui s'est passé à Paris samedi dernier et surtout si un début de construction a pu se faire jour?

AGNES FOUILLET

Messages : 2
Date d'inscription : 02/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

deçu

Message  Pansiot le Dim 27 Avr - 21:21

c'est dommage, je me sentais en bonne compagnie.

Pansiot

Messages : 6
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

re !

Message  Rahat Loukoum le Dim 27 Avr - 21:07

1- non je ne me laisse pas emprisonnée par la haine, ni quoi que ce soit d'ailleurs !
2- oui je connais la définition de démagogie !
3- vous la connaissez celle-là : "La culture c'est comme la confiture, moins on en a plus on l'étale"...
Ne vous sentez pas obligé de répondre.
Pour moi l'échange est clos.

Rahat Loukoum

Messages : 6
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Droit de réponse

Message  Pansiot le Dim 27 Avr - 17:23

au fait connaissez vous la definition exacte de "démagogie"?
PP

Pansiot

Messages : 6
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

bonjour!

Message  Pansiot le Dim 27 Avr - 17:14

on ne se connait pas mais bon, je vs reponds qd meme:
1 non, vs n'etes pas obligée de suivre la formation diabete, ni aucune autre d'ailleurs.vous semblez ignorer tt du fonctionnement des reseaux:ils ne seront pas dissouts, il n'y a pas que nous ds les reseaux: infirmieres, dieteticiennes, medecins y travaillent encore!
2 oui vs avez tt a fait le droit de ne pas vous inscrire ds un syndicat, de pacotille ou autre , idem pour tt autre association, societé savante professionelle
3 oui vous avez tt a fait le droit de ne pas signer cette convention
4 oui vous avez tt à fait le droit de continuer de soigner, ou d'arreter, les patients diabetiques, meme sans etre conventionnée (1 à 2% de notre chiffre d'affaire)
5 oui vous etes libre
ne vous laissez pas emprisonner par la haine
confraternellement

Pansiot

Messages : 6
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Démagogie quand tu nous tiens…

Message  Rahat Loukoum le Dim 27 Avr - 16:11

… Je me demande si vous avez suivi une formation du pied diabetique?...
Pourquoi elle est obligatoire pour traiter les soins courants dans nos cabinets de ville ? Il me semble que les confrères qui ont suivi ces formations sont pour la plus part intégrés dans des réseaux diabète qui, soit dit en passant, vont être dissouts comme bon nombre de réseau faute de crédits, bizarre la clef POD tombe à pic, non ?
… Gradez vous meme vos patients type 2 et vs verrez que l'absence d'un pouls associé à un neurofilament positif est un grade2 sans aucune lesion, de meme qu'un grade 3 qui aurait un ATCD d'amputation (cicatrisée bien sur) peut tt à fait entrer ds nos cabinets pour y etre soigné, appareillé, conseillé…
Dans mon cabinet je reçois peu de patients qui n’ont rien aux pieds ! Vous savez très bien, si vous avez comme moi quelques années d’expérience au compteur, que la majorité des personnes qui franchissent le seuil de nos cabinets le font quand ils ont mal aux pieds ! Et malheureusement quand ce sont des diabétiques, c’est à chaque fois catastrophique. Nous nous retrouvons devant des tableaux monstrueux parce que ce sont des malades qui ignorent (au sens propre comme au sens figuré…) leur maladie. Et là, nous travaillons dans l’urgence à la limite de nos compétences. Je préfère toujours dans ces cas désespérés (et je pèse mes mots) appeler sur le champ le médecin traitant qui déclenche un protocole de soins.
… Ces propos sont le type meme de "desinformation sincere" que vehicule les forums" honnetes"…
Moi je suis sincèrement convaincue, que cette clef POD, c’est un peu l’arbre qui cache la forêt…
C’est une façon de nous mettre définitivement hors circuit, de nous museler et de nous faire raquer, un peu plus, toujours plus, pour nous maintenir en sous-développement.
Pendant toutes ces années nous avons laissé faire des représentants de syndicats qui ne représentaient qu’eux-mêmes et leurs égos surdimensionnés. Et que, nous, les podologues de l’ombre nous avons eu tort. Oui je reconnais que j’ai eu tort. Tort d’avoir bossé la tête dans le guidon parce que la réalité quotidienne du podologue, c’est la course aux charges démesurées, non-adaptées. Et je ne vous parle même pas de la course à la reconnaissance, non à la connaissance de notre profession par les médecins de tous horizons, obligés d’enfiler le costume de commercial pour simplement exister dans le monde médical.
Et bien, je préfère en sortir que de participer à cette hypocrite mascarade. Ainsi je resterai ce que j’ai toujours été, une profession libérale et indépendante.

Voilà, monsieur Pansiot, MON INFORMATION sincère que véhicule ce forum, qui est de loin celui qui représente au plus près les vrais podologues. Vous savez, ceux qui n’ont pas cotisé à VOS syndicats de pacotille et non-représentatifs.

Bien à vous monsieur le président du FNP Côte d’Azur-Corse

Rahat Loukoum

Messages : 6
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

la gradation du pied à risque: sincerité et ...inexactitude

Message  Pansiot le Dim 27 Avr - 12:14

en reponse a vous M l'administrateur:
"grades les plus élevés présentant la plupart du temps des plaies très importantes et pouvant se trouver dans un état pré-amputatoire ?
et "j'ai été troublé par la mise en cause, dans cet article, de la sincérité des informations circulant sur les forums."
je voudrais simplement rappeler que propos sinceres ne veut pas dire helas propos exacts, mais que internet est la + grande source de désinformation qui soit, et qu'on ne peut pas excuser la fausseté des propos par leur sincerité.
je m'explique: je me demande si vous avez suivi uner formation du pied diabetique?en effet vous auriez constaté de vous meme que les grades 2 et 3 sont ds leur immense majorité SANS plaie sanguinolante "présentant la plupart du temps des plaies très importantes" est tout à fait inexacte, gradez vous meme vos patients type 2 et vs verrez que l'absence d'un pouls associé à un neurofilament positif est un grade2 sans aucune lesion, de meme qu'un grade 3 qui aurait un ATCD d'amputation (cicatrisée bien sur) peut tt à fait entrer ds nos cabinets pour y etre soigné, appareillé, conseillé, notre action preventive est alors primordiale.
de meme par "Une action en faveur des patients atteints à des degrés inférieurs eut été mieux comprise et plus adaptée" vous semblez ignorer ou passez sous silence le fait que seule l'HAS a eu pouvoir de determiner en fonction de données internationales dont la gradation fait partie, que le pied à risque chez le diabetique est le grade 2 et 3. Bien sur que la FNP aurait aimé que les grades 0 et 1 soient pris en charge!
Ces propos sont le type meme de "desinformation sincere" que vehicule les forums" honnetes", il est dommage qu'ils soient tenu par l'administrateur lui meme de ce site que je trouve tres sympa par ailleurs.
P Pansiot

Pansiot

Messages : 6
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Droit de réponse

Message  Administrateur le Mar 22 Avr - 12:11

Je viens de recevoir, en communication, l’éditorial publié par M. Olié, Président de la FNP, dans la revue professionnelle « LE PODOLOGUE » du mois d’avril 2008.

En ma qualité d’administrateur de ce forum, dédié aux Pédicures-Podologues et à leur Convention Nationale, j'ai été troublé par la mise en cause, dans cet article, de la sincérité des informations circulant sur les forums. Aussi ai-je décidé de rappeler le but de ce forum.

Le forum dont j’assure l’administration n’a jamais eu pour intention, ni préoccupation, de proposer une opposition à une quelconque organisation et encore moins à quelque personne que ce soit. Ce qui serait contraire aux affirmations inscrites dans le préambule qui doit être lu par tout nouveau membre.

Ce forum à simplement vu le jour pour relayer l’inquiétude qui s’est emparée de nombreux professionnels à la lecture des dispositions de la Convention Nationale et de ses implications dans la nature même de l’exercice professionnel.
Inquiétude dont l’expression avait la plus grande difficulté à trouver sa place sur d’autres forums.

En effet comment expliquer qu’une profession régie par des dispositions règlementaires (Décret n° 2004-802 du 29 juillet 2004 du code de la santé publique) qui prévoient en leur Article L 4322 (à ma connaissance, en vigueur à ce jour) que :

« Seuls les pédicures-podologues ont qualité pour traiter directement les affections épidermiques, limitées aux couches cornées et les affections unguéales du pied, à l'exclusion de toute intervention provoquant l'effusion de sang. »

puisse du jour au lendemain, en marge de la loi, traiter des cas pathologiques de grades les plus élevés présentant la plupart du temps des plaies très importantes et pouvant se trouver dans un état pré-amputatoire ?

Il paraît tout à fait saugrenu d’invoquer un souci de prévention pour de tels cas pathologiques.
En effet dans une perspective de prévention l'action doit prévenir et donc se situer avant le déclenchement ou l'aggravation probable de l'affection.
Une action en faveur des patients atteints à des degrés inférieurs eut été mieux comprise et plus adaptée.

Et c’est pourtant l’argument qui est officiellement mis en avant !

Dès lors, comment s’étonner que ces nouvelles dispositions, que l’on pourrait même qualifier d’illégales, ne suscitent pas un émoi voire même une incompréhension parmi les professionnels ?

C’est tout le débat que veut porter ce forum.

Si j’en crois les termes de son éditorial, M. Ollié et ses responsables syndicaux ont atteint leur objectif en « dé-marginalisant » la profession, faisant en sorte que la FNP parle d’une seule voix (ce qui, somme toute, est souhaitable dans le cas où l'on se trouve être le seul à pouvoir s'exprimer.) et en faisant de la Fédération une entité reconnue et appréciée par les Pouvoirs Publics et autres partenaires sociaux.
Il ne lui reste désormais plus qu’à obtenir le même résultat au sein de la profession. Ce qui n’est pas encore le cas si j’observe la multitude des manifestations de désaccord de la part de nombreux professionnels.

Puisque la FNP, et c’est un fait, est la seule organisation représentant la profession admise par les partenaires sociaux, il faut qu’elle ait conscience que ses engagements sont aussi ceux de la profession dans son entier, ce qui est le cas avec la nouvelle Convention Nationale. Et à l’inverse que la profession ait conscience qu’elle est engagée par toutes les initiatives prises par la FNP.

A ce titre M. Olié à une responsabilité qui dépasse le seul cadre de la FNP.
A ce jour je n’ai pas eu connaissance d’un document, destiné à l'ensemble de la profession, émanant de cette organisation présentant dans ses grandes lignes un projet d’évolution de l’exercice professionnel à moyen terme.

Et pourtant lorsque ce dernier déclare dans ce même éditorial :

« Les bénéfices réels des accords passés seront intégrés et de nouvelles initiatives également positives seront prises dans votre intérêt à tous. »

Dans ces conditions nous sommes en droit de nous poser la question de savoir quelle est la stratégie suivie par la FNP et, si elle existe, est elle effectivement susceptible d’entraîner l’accord d’une majorité de professionnels ?
Par les derniers mots de cette phrase doit-on comprendre que seule la FNP sait ce qui est bon pour la profession ?

Cette situation met en avant l’insuffisance de structuration de la représentation professionnelle.

Faut il que nous soyons tous syndiqués à la FNP ou bien est ce le moment de proposer une autre alternative en présentant un projet professionnel clair susceptible d’être accepté et par la grande majorité des pédicures-podologues et par les partenaires sociaux. ?

Il est certain que l’absence d’émergence d’un tel mouvement équivaut à laisser le champ libre à la FNP qui fera de sa voix celle de la profession.

Aujourd’hui les professionnels sont devant un choix, une opportunité qui ne se représentera pas de sitôt.
Le pluralisme a toujours apporté une note de concurrence constructive qu’il est bien entendu impossible de rencontrer dans une situation de monopole.

A la re-lecture des interventions faites sur le forum je n’ai trouvé aucune désinformation, aucune campagne de dénigrement, pas de demi-vérité dignes d'être montrées du doigt, mais simplement des interrogations honnêtes de la part de professionnels soucieux de leur quotidien et de leur avenir.

Je souhaite que la tenue exemplaire de ce forum se poursuive.

Rien ne se fera sans l’implication de tous.

Le Collectif Podo tente valeureusement de faire émerger cette nouvelle voie et propose de trouver les moyens légaux pour obtenir une révision des dispositions de la Convention Nationale.

Si cette voie vous paraît devoir être soutenue c’est aujourd’hui ou du moins le 26 avril prochain lors de l’Assemblée Constitutive du mouvement qu’il faudra apporter votre soutien.

L’administrateur.

Administrateur
Admin

Messages : 13
Date d'inscription : 03/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://podologie.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Droit de réponse

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum